Votre guide pour maigrir vite

Solutions pour maigrir

Solutions Sportives

Varier les activités plaisantes plutôt que se forcer à courir

L’activité physique fait brûler des calories et pour perdre du poids, il faut brûler des calories. pourtant l’expérience prouve que mettre un sédentaire au sport risque de le faire grossir. Question de psychologie et d’arithmétique.

Une activité physique régulière est nécessaire pour maigrir
En agissant sur différentes hormones, l’activité physique stimule la mobilisation des graisses et leur oxydation par les muscles, d’autant plus efficacement que l’exercice est intense et prolongé comme il peut l’être dans les sports d’endurance. Durant de telles activités, les femmes mobilisent même les graisses plus efficacement que les hommes. La conclusion logique serait que le sport les fait maigrir. Or, ce n’est pas le cas. Et pas seulement parce que les femmes sont aussi plus performantes pour stocker les graisses.

Timothy Church, spécialiste de médecine préventive à l’université d’Etat de Louisiane, a demandé à des femmes en surpoids ne faisant pas du tout d’exercice de s’astreindre pendant 6 mois à un entraînement sportif de 72, 136 ou 194 minutes par semaine, avec entraîneur personnel, le tout sans changer leurs habitudes alimentaires.

Résultat : les nouvelles sportives y ont perdu en tour de taille, mais pas plus sur la balance que le groupe témoin qui continuait à ne pas faire du sport, et certaines de celles qui s’étaient le plus entraînées ont même pris jusqu’à 5 kg.

Que ce soit parce qu’il creuse l’appétit ou parce qu’il donne inconsciemment envie de se récompenser après l’effort, le sport pousse à manger plus et à bouger moins en dehors des séances d’entraînement. Ce qu’un psy qualifierait de phénomène de compensation. Normal, car pour qui n’est pas fan des pratiques sportives, elles épuisent non seulement les muscles mais aussi la volonté.

L’expérience de Church est un peu caricaturale, mais des études au long cours confirment que pour ne pas prendre de poids à long terme, il faut pratiquer une heure de sport par jour. Et pour en perdre, entre 60 et 90 minutes. Logique : une demi-heure de sport consomme 200 à 300 calories, soit ce qu’apportent 50 g de mayonnaise, un demi gâteau ou une canette de boisson énergisante. Seule consolation pour un individu bien enveloppé, une petite étude menée par un médecin du Maryland, Arn Eliason, conclut qu’il dépense en moyenne plus d’énergie qu’un individu de poids « normal » : 3074 kcal par jour contre 2080 en moyenne.

Mieux vaut d’ailleurs être gros et actif que mince et sédentaire car, à défaut d’influer sur la balance, l’activité physique régulière modifie la silhouette, raffermit le corps et permet d’être en meilleure santé. Pour cela, de nombreux spécialistes affirment aujourd’hui qu’il vaut mieux une activité modérée très fréquente que des séances frénétiques et occasionnelles, comparables à celles imposées aux rats de laboratoire.

Aucune étude ne prouve que le jogging apporte plus de bénéfices que le jardinage ou la marche en portant des courses, exercices certes modérés mais qui, pratiqués quotidiennement font l’affaire, aussi bien pour la ligne que pour la santé. L’exercice modéré ne s’évalue pas au rythme imposé à l’organisme mais à son équivalent métabolique (ou MET), soit le taux métabolique durant une activité donnée divisé par le taux métabolique au repos, estimé à environ 1 kcal/kg/heure. Évalué ainsi, un exercice modéré correspond à 3 à 6 MET, et devient à la portée de tous, sans effort.

La green gym a franchi la Manche

Le principe : jardiner tout en faisant du sport au grand air gratuitement. Au programme : échauffements, exercices de fitness, relaxation mais aussi, en parallèle, ratissage, taille, débroussaillage, etc. l’idée a germé au sein de l’Organisation de protection de l’environnement britannique afin d’attirer des volontaires pour entretenir les parcs et jardins outre-Manche. Et ça marche : bêcher un jardin pendant une heure brûle 500 kcal, soit l’équivalent d’un bon hamburger. Quant au ratissage, c’est le moyen le plus écolo de raffermir le haut des bras en affinant la taille.

8 jours de randonnée en montagne valent tous les régimes amaigrissants

Car marcher en côte permet de monter assez vite en VO2 max (Volume Maximale d’Oxygène consommé durant un exercice dynamique aérobie maximal). Au repos, l’organisme consomme moitié graisses moitié sucres ; à 80 % de VO2 max, presque exclusivement des sucres, d’où la fatigue car les stocks de sucres dans l’organisme sont limités ; avec une activité à 50 %, l’oxydation des lipides est maximale. Si l’entraînement permet d’augmenter la consommation de lipides, pas la peine d’être un grand sportif pour que la marche fasse maigrir : une marche soutenue à 7 km/h oxyde plus de lipides que le cyclisme.

Le longe-côte

Sport né sur les plages du Nord, est une forme de randonnée qui se pratique dans l’eau, immergé jusqu’à la taille, en s’aidant d’une pagaie de kayak comme prise d’appui. Comme en ski de fond, qui lui ressemble sur bien des points, tous les muscles sont sollicités pour avancer en pagayant et en gardant l’équilibre contre vagues et courants. Et plus l’eau est froide et agitée, plus les dépenses énergétiques sont importantes. Au point que la combinaison s’impose sur la Côte d’Opale.

La marche nordique

Qui se pratique sur tout type de terrain, est le sport idéal pour ceux qui n’aiment pas le sport mais apprécient les balades. Elle ne diffère de la marche classique que par l’utilisation de bâtons, qui ne servent pas à s’appuyer mais aident à eccentuer le balancement naturel des bras et à propulser le corps vers l’avant en amortissant les chocs. Et quelle différence ! Grâce aux bâtons, le haut du corps est autant sollicité que les jambes, affinant ainsi toute la silhouette, et 80 % des chaines musculaires sont mobilisées, d’où une dépense énergétique qui peut être supérieure de 40 % à celle de la marche sans bâtons. De plus, en obligeant à avoir une bonne position, torse ouvert, dos droit, bras repliés, les bâtons permettent d’être mieux oxygéné et de marcher beaucoup plus longtemps sans fatigue ni douleurs. Même et surtout enceinte.

Renseignements auprès de la Fédération Française d’athlétisme : www.athle.com

Les bons réflexes pour optimiser l’effet amincissant

Pas de sucre ni même de boisson hydratante sucrée avant le sport car ils réduisent l’oxydation des lipides et causent une montée d’insuline favorisant le stockage.

Si le but est de maigrir, l’activité sportive doit être pratiquée le plus longtemps possible après avoir rechargé les batteries. Trois heures après le repas, la mobilisation des graisses est laborieuse, six heures après encore difficile.

L’idéal : bouger après une nuit de jeûne, la mobilisation des graisses étant alors maximale. Une crème amincissante appliquée juste avant le sport va encore augmenter cette mobilisation.

Après l’activité sportive, la lipolyse redescend lentement : elle est encore active trente minutes après. Mais les acides gras libérés ont tendance à augmenter dans le plasma quand on arrête d’utiliser ses muscles et que la lipolyse continue.

Mieux vaut donc ne pas se précipiter sur du sucré et d’attendre une demi heure pour manger un repas à base de protéines, par exemple une salade avec de la volaille et des laitages allégés.

Laisser un commentaire

Avertissement

Seul un docteur en médecine a le droit d’établir un diagnostic et de prescrire des médicaments. Les conseils pour perdre du poids contenus dans ce site ne peuvent en aucun cas de substituer à la prescription d’un professionnel de santé.