Votre guide pour perdre du poids rapidement

Le bon régime : celui qui vous convient

Pour trouver le régime qui vous conviendra, celui qui va vous coller à la peau comme un vêtement bien coupé, vous devez tout d’abord faire un état des lieux.
Avant d’entreprendre une modification de vos habitudes alimentaires, essayer de cerner :

  • vos motivations (des problèmes de santé, l’envie de rentrer dans du 38, la plage dans deux mois…) ;
  • vos objectifs (moins dix kilos en trois mois, en un an…) ;
  • vos attentes (un régime facile à suivre, qui demande peu d’efforts, qui préserve votre tonus…) ;
  • vos contraintes (beaucoup de travail, une vie familiale bien remplie, pas envie de cuisiner…).
Doper sa volonté, la clé pour réussir son régime !

Mon régime selon ma personnalité

Tous les régimes aboutissent à peu près au même résultat : un amaigrissement difficile à entretenir. Pour optimiser vos chances d’amincissement, choisissez dans la pléthore de méthodes, la plus proche du régime idéal – simple, agréable et durable – et surtout adapté à votre personnalité. Voici quelques pistes.

Vous marchez à la culpabilisation

Le régime Dukan repose sur un principe très manichéen : le bien c’est être mince, le mal c’est le gras, le vôtre comme celui des aliments même si pour pallier aux critiques de l’Anses, la Nouvelle Méthode Dukan (éd. Flammarion) s’enrichit d’une cuillerée à café d’huile par jour.
« Surpoids égale souffrance », affirme l’ex-docteur qui explique que « pour échapper au froid de nos sociétés marchandes, on s’enveloppe de graisse comme la baleine pour se protéger du froid ». Et dans cette société marchande, on trouve les trois piliers du régime que Dukan qualifie de « leures vertueux » : le son d’avoine (à prendre tous les jours contre la constipation la constipation due au manque de fibres), le shirataki de konjac ou trompe-la-faim car ces nouilles remplissent l’estomac sans apporter de calories, et 50 arômes alimentaires du roquefort à la noix de coco pour le parfumer et tromper un peu plus nos neurones.

Mais ce régime hyperprotéiné fait maigrir vite, ce qui est plaisant.

Vous êtes velléitaire

  • La méthode de Roy Baumeister permet avant tout de développer sa volonté souvent épuisée à se priver quand on est au régime
  • La solution Comme j’aime, sorte de Jenny Craig by Nestlé à la française. Le principe : on vous livre à domicile tous les plats nécessaires, céréales de petits déjeuner, soupes, desserts et goûters compris pour quatre semaines de régime hypocalorique, pour environ 15 euros par jour. Il suffit de compléter avec des fruits et des laitages.
    Un fin gourmet sera un peu déçu mais les plats sont bons, les menus variés et équilibrés. Le risque est qu’il peut être difficile de se remettre ensuite au fourneau.

Vous êtes pressé

  • Le régime Fricker version grande vitesse repose sur la consommation quotidienne de protéines maigres et de légumes + 2 fruits, les glucides étant exclus au maximum 3 à 8 semaines. À peine moins déséquilibré que le régime Dukan mais moins compliqué.

    Pratique pour perdre juste 2 ou 3 kilos avant le maillot de bains, sans en abuser.

  • Le jeûne fait perdre très vite des kilos que l’on reprend aussitôt.

Vous êtes hédoniste

  • Le régime Benchetrit, le Diet et le régime Cohen. Leur principe : apprendre à faire les bons choix pour remplacer les aliments trop caloriques par un équivalent gustatif plus léger, pain et beurre plutôt que pain au chocolat, par exemple, et réduire les quantités, sans déséquilibre et sans sauter de repas, ce qui permet d’avoir une vie normale. Le démarrage est un peu difficile avec seulement 900 à 1200 kcal par jour puis des apports croissant par paliers.

    Parfait pour réapprendre à s’alimenter correctement,à vie.

Vous avez besoin d’être dorloté

  • La méthode Weight watchers, pionnière du clés en main, reste la plus performante. Sa particularité : un système de points attribués en fonction de l’âge, du sexe, de la taille, du poids et du niveau d’activité physique, et évalués de façon à ce que les dépenses énergétiques soient supérieures aux apports.
    Ce capital quotidien permet de gérer ce que l’on mange, chaque aliment valant un nombre de points, avec pour consigne l’équilibre. L’autre atout est les rencontres entre adhérents qui apportent des informations, des conseils, un réapprentissage de l’alimentation et la motivation.
  • La cure minceur dans certains centres thermaux (Bride-les-Bains, Vichy, Eugénie-les-Bains, Capvern) qui associe consultation diététique, pension complète diététique et activités physiques avec des résultats scientifiquement prouvés et validés par l’OMS et l’Académie de médecine.

    Une cure de 18 jours de soins consécutifs prescrite par le médecin traitant peut être prise en charge par l’Assurance maladie. Un bon départ pour changer ses habitudes.

  • La cure minceur dans la plupart des centres de thalasso-thérapie avec des spécificités (détox à Pornic, femmes après 50 ans à Dinard, Starter à Quiberon, anticellulite à Roscoff…).

    Sans être comparable aux cures des stations thermales, c’est un moyen plus plaisant de perdre 1 ou 2 kilos qu’une semaine de régime hyperprotéiné tout seul dans sa cuisine. Avec des soins esthétiques en prime.

  • Le suivi quotidien en ligne proposé par la plupart des méthodes (fricker, Dukan, Cohen, Slim Data, Montignac, Lebootcamp…) sur abonnement : conseils, menus, listes de courses, exercices de gym et possibilité de poser des questions à des diététiciens ou des coachs et de raconter son expérience via un forum.

    Motivant mais un peu cher et moins efficace que de vraies consultations avec un médecin nutritionniste en cabinet ou à l’hôpital.

Vous n’aimez pas vous prendre la tête

  • Le régime masticatoire lancé par le Dr Cocaul n’a globalement qu’une recommandation, mâcher le plus possible chaque bouchée. La satiété vient plus rapidement, on digère mieux et on mange moins sans même s’en rendre compte. Pour l’optimiser préférez les aliments croquants.
  • Le régime Forking : il suffit de dîner (les autres repas demeurent « normaux ») à la fourchette, donc supprimer le soir ce qui se mange avec les doigts, une cuillère et/ou un couteau. Restent les légumes cuits, les légumineuses, les céréales et féculents, le poisson.

Vous aimez vous prendre la tête

  • La méthode acide-base, fondée sur l’équilibre du pH sanguin, vise à lutter contre l’acidité de l’organisme qui favoriserait prise de poids et problèmes de santé. Elle se décompose en 3 phases : 15 jours à 1 mois à base de fruits, légumes et légumineuses pour nettoyer l’organisme en profondeur; 1 semaine pour le reminéraliser en réintroduisant viandes, poissons et huiles végétales; et une alimentation respectant l’équilibre acido-basique pour le reste de sa vie en limitant laitages, viandes, poissons et produits céréaliers.
  • La chrono-nutrition de Jean-marie Bourre compile de très nombreuses connaissances de nutrition revisitées selon nos rythmes biologiques, pas seulement dans le but de maigrir. Beaucoup plus complexe que la méthode Kousmine qui prône avec justesse : « Petit déjeuner de roi, déjeuner de prince, dîner de pauvre. »
  • Le slim-data du dr Yann Rougier propose un index minceur englobant l’index glycémique (comment on assimile), l’action enzymatique (comment on digère) et les calories (= l’énergie consommée). Chaque aliment nature ou plat correspond à une unité alimentaire qui possède un Slim-data entre 0 et 100 et correspond à une couleur (vert, orange, rouge et violet). Pour maigrir, il faut faire baisser son Slim-data global du repas par association d’unités. Comme les méthodes Montignac (la plus aboutie) et Lebootcamp, c’est une façon biscornue d’avoir une alimentation équilibrée. (Pour en savoir plus sur cet Index Glycémique, consultez notre article Régime Index glycémique bas)

Laisser un commentaire

Avertissement

Seul un docteur en médecine a le droit d’établir un diagnostic et de prescrire des médicaments. Les conseils pour perdre du poids contenus dans ce site ne peuvent en aucun cas de substituer à la prescription d’un professionnel de santé.