Votre guide pour perdre du poids rapidement

À l’eau pour garder la ligne !

La natation est le sport le plus complet mais si vous vous ennuyez à faire des longueurs en comptant les carreaux au fond de la piscine, les alternatives ne manquent pas. Les activités aquatiques sont si diversifiées qu’il en existe pour tous les goûts et tous les niveaux physiques. Avec, à la clé, de multiples bénéfices santé et une silhouette longiligne. Plongez pour réveiller la Laure Manaudou qui sommeille en vous…

La natation, le sport le plus complet pour maigrir et garder la ligne !
Pas étonnant que la natation soit, après la marche, l’activité la plus pratiquée en france. Aux brillants résultats de nos nageurs dans les compétitions internationales, les disciplines aquatiques ajoutent tous les attraits pouvant pousser les plus paresseux à se bouger : le loisir, la détente et l’entretien physique. Et les contre-indications ne sont pas légion : épilepsie mal contrôlée et autres affections faisant risquer la noyade, infections ORL, plaies cutanées et eczéma suintant, allergie au chlore et au brome de la piscine.
À ces affections près, bouger dans l’eau c’est excellent pour tous et pour tout ! La raison ? Le principe d’Archimède : tout corps plongé dans l’eau de la piscine reçoit de la part de ce liquide une poussée verticale dirigée de bas en haut, égale au poids du volume de liquide déplacé. Résultat : dans l’eau, le corps en quasi apesanteur est soulagé d’une partie de son poids. L’effet est encore plus important dans la mer où le sel améliore la poussée d’Archimède. Du coup, l’eau accroît la capacité de mouvement et, surtout, limite les contraintes sur les articulations. Les efforts en sont facilités tandis que tous les muscles, profonds comme superficiels, sont sollicités en permanence.
Travaillant surtout en amplitude, les muscles ont tendance à s’allonger plutôt qu’à prendre du volume. Ainsi, la natation et les gymnastiques aquatiques, essentiellement en aérobie, contribuent à améliorer en douceur les capacités cardio-vasculaires, respiratoires et motrices et le mieux-être psychique, mais aussi et surtout la silhouette. D’autant que la dépense énergétique est importante : de 300 à 900 calories brûlées par heure selon l’intensité de l’effort et la température de l’eau. Plus c’est froid (et, dans l’eau, 26 °C, c’est « froid »), plus votre corps dépense d’énergie pour garder les organes vitaux à 37 °C. De plus, la position horizontale, la fraîcheur et la pression de l’eau opèrent un massage des jambes idéal pour relancer la circulation, drainer les œdèmes et lutter contre la cellulite.

La natation, un sport ultra-complet

Nager en piscine peut-être ludique à condition de connaître autre chose que la brasse ! Car la natation, ce n’est pas une mais quatre nages, ce qui permet de varier les longueurs et de décupler les bienfaits d’une séance. Si vous ne connaissez que la brasse (souvent mal), n’hésitez pas à prendre quelques cours. Vous les apprécierez en découvrant le plaisir qu’il y a à bien nager, surtout dans la mer.

Technique, la brasse

Les bienfaits. C’est une nage musculaire, qui renforce les jambes, (face interne des cuisses), et sollicite les bras, la poitrine et le dos.
Le plus important : la coordination. Il doit y avoir le moins de temps possible entre le mouvement des bras et celui des jambes. Il faut mettre la tête dans l’eau à chaque propulsion des jambes, et sortir la tête, le dos et les épaules à chaque traction des bras pour bien inspirer.
L’exo pour débuter. On s’allonge sur le ventre, une planche tendue devant soi. On avance en effectuant des ciseaux à l’horizontale avec les jambes, en veillant à ce que les pointes de pieds soient tournées vers l’extérieur. Puis on fait la même chose, allongé sur le dos cette fois.
L’exo pour progresser. À sec, on tient dans chaque main les extrémités d’un ruban élastique d’environ 1 m de long et offrant une bonne résistance, et on exécute avec les bras les mouvements de brasse en veillant à ne jamais les placer plus haut ni plus bas que les épaules.

Complet, le crawl

Les bienfaits. C’est la nage d’endurance par excellence ! elle améliore les capacités cardio-respiratoire et augmente la résistance à l’effort. Elle affine aussi la silhouette en favorisant la combustion calorique et on allongeant les muscles.
Le plus important : la respiration. Il faut expirer à fond dans l’eau avec le nez et la bouche, de façon à prendre une grande inspiration au moment, bref, où le visage émerge sur le côté. Le corps et les jambes doivent être bien allongés, la ceinture abdominale gainée, pour ne pas « se tortiller ».
L’exo pour débuter. On s’allonge sur le ventre, une planche tendue devant soi. La tête dans l’eau, on avance en faisant des battements de jambes, bien tendues comme avec des palmes, sans sortit les pieds de l’eau. On expire dans l’eau au maximum, on prend une grande inspiration en tournant la tête du côté droit, on expire de nouveau à fond dans l’eau, puis on inspire du côté gauche, et ainsi de suite.
L’exo pour progresser. Un pull-buoy entre les cuisses, bien allongé, on recherche l’amplitude, c’est-à-dire à faire le moins de mouvements de bras possible. On rentre la main loin devant soi, on appuie dessus au maximum pour se tracter et on la ressort à plat au niveau des cuisses. Objectif : 20 mouvements de bras sur 25 m.

Relaxant, le dos crawlé

Les bienfaitsw. C’est excellent pour renforcer les muscles du dos et des abdominaux, donc idéal pour les personnes qui souffrent de problèmes dorsaux. Comme le crawl, cette nage améliore l’endurance et allonge la silhouette.
Le plus important : le battement des jambes, jamais pliées. Il doit être continu de façon à conserver en permanence équilibre et stabilité. Il faut bien s’allonger, le menton légèrement sur la poitrine, et alterner les mouvements de bras, l’un sortant de l’eau quand l’autre y entre.
L’exo pour débuter. On s’allonge sur le dos, une planche tendue derrière soi. On fait des battements de jambes avec des palmes en veillant à ne pas sortir les genoux de l’eau, et en respirant régulièrement.
L’exo pour progresser. Bien allongé, on envoie les deux bras en même temps loin derrière soi en coupant l’eau avec les petits doigts, on pousse l’eau en pliant les bras puis les ressort par le pouce au niveau des cuisses. On les ramène de nouveau derrière soi, tendus, avec un maximum d’amplitude.

Physique, la brasse papillon

Les bienfaits. C’est la nage qui développe le plus le haut du corps : pectoraux, trapèzes, deltoïdes, lombaires et abdominaux. Elle entraîne aussi une bonne dépense énergétique et développe la souplesse et la coordination.
Le plus important : le rythme. Il faut deux ondulations de jambes pour un mouvement de bras. Pour ne pas s’épuiser ni boire la tasse, il faut également que le corps reste un maximum à plat, donc il est important de ne pas trop sortir le haut du corps lors de l’inspiration.
L’exo pour débuter. Debout dans l’eau, on imite le dauphin : on plonge en recherchant la profondeur, puis on donne un coup de bras de haut en bas, bras tendus, et on ondule avec le corps pour remonter à la surface. On reprend pied et on recommence.
L’exo pour progresser. Bien allongé sur le ventre dans l’eau, on fait une ondulation, un mouvement avec le bras droit, une ondulation, un mouvement avec le bras gauche, une ondulation, un mouvement avec les deux bras, une ondulation et ainsi de suite.

Le boom du fitness aquatique

Faire du renforcement musculaire, courir, pédaler, danser, s’étirer.. de plus en plus de disciplines sportives voient leur pratique passée à l’eau. Selon les professionnels, ces nouvelles activités correspondent à un besoin précis : bénéficier des mêmes atouts santé et minceur que les disciplines terrestres tout en limitant les traumatismes. En clubs de gym, associations, centres de vacances, thalasso… partout, ces activités cartonnent et le champ des possibilités ne cesse de s’élargir ! Ainsi, on trouve aussi des cours d’aquastep, aquaboxing, aquapower, aquados, aquabuilding, aquayoga, aquamusculation… À chacun ses particularités et bienfaits, le mieux étant de se renseigner auprès de la structure le proposant pour choisir la plus adaptée à ses capacités et ses envies.
Voici un aperçu d’activités efficaces pour remodeler votre silhouette si vous n’en faites pas des séances de papotage dans l’eau avec vos copines.

L’aquabiking pour éliminer la cellulite

L'aquabiking, efficace pour lutter contre la cellulite !
Du vélo dans l’eau, sur un vélo en acier inox résistant au chlore, fixé au fond du bassin. Selle, guidon, pédale… sont réglés de façon à ce que le pratiquant soit immergé jusqu’en dessous de la poitrine. La séance fait enchaîner des périodes d’accélération et de récupération à un rythme soutenu dans différentes positions (assis, en danseuse, penché en avant…), en avant comme en arrière.
Les bienfaits. La résistance exercée par l’eau étant douze fois plus élevée que celle de l’air, l’effort est intensif et on brûle environ 300 calories durant une séance de 30 minutes, plus dans l’eau fraîche. C’est le top pour les jambes, puisque mollets, cuisses et fessiers sont durement sollicités et profitent du drainage exercé par le mouvement de l’eau, idéal pour dégonfler et gommer la cellulite.

L’aquajogging pour brûler des graisses

L'aquajogging, excellent pour brûler les graisses et tonifier toutes les parties du corps
De la course à pied dans l’eau, porté par une ceinture de flottaison. Immergé jusqu’aux épaules dans le grand bain, on avance en position verticale, légèrement penché vers l’avant, en synchronisant bras et jambes. La séance consiste à alterner des séquences rapides et lentes de façon à intensifier l’effort.
Les bienfaits. L’atout majeur est l’absence de contraintes articulaires que l’on reproche à la course à pied. C’est excellent pour brûler des calories, tonifier toutes les parties du corps, brûler des graisses et aussi déloger la peau d’orange. Du coup, on améliore sa silhouette sans se faire mal.

L’aquastretching pour allonger la silhouette

L'aquastretching, des étirements dans l'eau pour relaxer et raffermir son corps
Des étirements dans l’eau avec des exercices pratiqués avec ou sans accessoires qui consistent à contracter fortement un à un tous les muscles du corps puis à les relâcher au maximum.
Les bienfaits. Dans l’eau, l’amplification des mouvements est aisée, du coup, le stretching aquatique est plus efficace que celui à terre. C’est excellent pour se relaxer, chasser les douleurs – dorsales notamment – et assouplir les fibres musculaires, avec pour effet d’allonger les muscles.

L’aquagym pour se sculpter des pieds à la tête

L'aquagym, le top du fitness aquatique !
De la gym dans l’eau pratiquée avec ou sans accessoires (haltères, frites, palmes, etc.). Les mouvements sont variés et ciblent toutes les zones du corps. Après un court échauffement tel que trottiner dans l’eau, les exercices s’enchaînent en petit et grand bassin, la séance s’achevant par des étirements.
Les bienfaits. Cette discipline permet de faire travailler l’intégralité du corps et peut s’avérer être un sport complet si on y associe un effet cardio-vasculaire, c’est-à-dire un bon rythme dans l’enchaînement des exercices. On parle alors de fitness aquatique. Dans ce cas, au renforcement des différents groupes musculaires s’ajoute une bonne dépense énergétique.

Laisser un commentaire

Avertissement

Seul un docteur en médecine a le droit d’établir un diagnostic et de prescrire des médicaments. Les conseils pour perdre du poids contenus dans ce site ne peuvent en aucun cas de substituer à la prescription d’un professionnel de santé.