Votre guide pour perdre du poids rapidement

10 astuces pour rester motivée lors d’un régime

Parce que le chemin qui mène au poids rêvé est jalonné d’obstacles, voici les meilleurs réflexes pour s’accrocher et persévérer malgré les difficultés.

Les meilleurs réflexes pour garder la motivation pour maigrir
  • Se fixer un objectif réaliste
    Un bon objectif doit être Smart, c’est-à-dire simple (exemple : je veux maigrir), Mesurable (en kilos, taille), Ambitieux (pour être motivant), Réaliste (pour être atteignable) et Temporel (on fixe une date, pas les calendes grecques)
    Par exemple : « Je veux perdre 3 kilos avant l’été pour avoir la même silhouette que l’année dernière » ou « Je me marie dans deux mois, je veux rentrer dans ma robe de mariée. »
  • Oublier la balance
    Se peser quotidiennement, ce n’est pas un bon plan. Si on a mangé trop salé, si on a bu beaucoup d’eau, si on est en période prémenstruelle ou si on est sujette à la rétention d’eau, le poids peut varier de 1 à 2 kilos d’un jour à l’autre. « Le mieux : se peser une fois par semaine, au même moment de la journée, nue et à jeun, en ne tenant pas compte des décimales et en ne s’occupant que de la tendance sur plusieurs semaines ». Par ailleurs, le poids n’est pas toujours un indicateur fiable. On peut mincir sans perdre de kilos, car le muscle pèse plus lourd que la graisse.
  • Tenir un carnet alimentaire
    Un cahier suffit, dans lequel on note ce qu’on mange et boit, et ses séances de sport. Pour booster son effet moteur, on le choisit joli et ludique, et on y note également ses impressions. Indispensable pour prendre du recul et mesurer les progrès effectués. Dans ce carnet, on détaille chaque jour ses repas et collations, sans oublier les petits extras (« une bouchée du pain au chocolat de mon fils au goûter, deux gorgées de soda dans la canette de mon conjoint… »). A côté, on note son appétit sur une échelle de 1 à 5, et on précise aussi son état d’esprit (anxieuse, fatiguée, stressée, coupable…).
  • Se récompenser à chaque étape franchie
    Se féliciter, c’est si important ! Sur son carnet, on liste les attentions personnelles à s’offrir à chaque obstacle dépassé, comme autant de médailles : un thé parfumé, un massage, un vêtement… Et, à chaque étape franchie (1 kg perdu, une semaine sans craquage, 30 minutes de footing sans s’arrêter…), on s’offre un petit plaisir et on savoure.
  • S’autoriser des écarts
    On peut maigrir en s’accordant un carré de chocolat ou un resto de temps en temps. Dans ce cas, on se fait plaisir et on ne culpabilise pas. Pour redresser la barre, on en tient compte dans l’équilibre du repas ou en allégeant le repas suivant en graisses et féculents.
  • Maigrir pour soi
    Si on souhaite perdre du poids pour faire plaisir à son conjoint, parce que c’est à la mode ou parce qu’on veut suivre des copines, on ne réalise pas ses propres désirs et on laisse progressivement tomber. Il faut se demander si on a vraiment envie de maigrir et pourquoi : prendre le temps de s’interroger sur ses motivations profondes (être plus jolie, améliorer ses paramètres santé, être plus à l’aise pour bouger…) est la base d’un régime réussi.
  • Visualiser les conséquences positives de son régime
    Une fois qu’on a fait le point sur ce que la perte de poids peut apporter comme bénéfices,  On ferme les yeux, au calme, et on visualise une grande image claire et réaliste se représentant soi-même en train de vivre cet instant de plaisir. Puis, on zoome sur l’image et on ressent ces sensations. Quand c’est suffisamment satisfaisant, on ouvre les yeux : la motivation est rétablie. Avec l’habitude, on peut répéter cet exercice n’importe quand, n’importe où, même avec les yeux ouverts. Idéal pour désamorcer une compulsion.
  • S’encourager par écrit
    Dès le début du régime, on note sur des petits papiers de couleurs vives les phrases qui donnent du courage : “Tu vas y arriver”, “T’es super”, “Confronté à la roche, le ruisseau l’emporte toujours […] par la persévérance”… On les dépose dans un bocal et on en tire un à chaque fois qu’on se sent baisser les bras.
  • Se mettre à la cuisine diététique
    Poisson blanc, haricots vapeur, yaourt 0 %, ça ne fait guère envie, c’est sûr. Alors, on pioche des idées auprès des experts de la cuisine diététique : des grands chefs étoilés (Thierry Marx, Alain Ducasse…) à ceux des thalassos, tous s’y sont mis, et ça fourmille d’idées ! On peut réaliser des sauces en mixant des légumes, préparer des gâteaux en troquant la crème contre du fromage blanc et le sucre contre du jus de pomme… Notre sélection de livres de recettes diététiques et gourmandes : Bon, de Thierry Marx et Jean-Michel Cohen (éd. Flammarion), Gâteaux et gourmandises sans sucre, de Philippe Conticini (éd. First), De-Light, la gastronomie minceur de Patrick Jarno (éd. Hachette), Escapades diététiques, de Patrice Dugué et Pascal Pochon (Thermes Marins de Saint-Malo).
  • Bien s’entourer
    On met ses proches (famille, conjoint, amis, collègues…) dans la confidence, de façon à ce qu’ils ne sabordent pas les efforts en proposant tantôt une boîte de chocolats, tantôt un couscous au bistrot du coin. On peut aussi faire équipe avec une bonne amie ou son amoureux qui aurait besoin de maigrir. Et idéalement, on se fait accompagner, par un coach online, un médecin, un diététicien…

Laisser un commentaire

Avertissement

Seul un docteur en médecine a le droit d’établir un diagnostic et de prescrire des médicaments. Les conseils pour perdre du poids contenus dans ce site ne peuvent en aucun cas de substituer à la prescription d’un professionnel de santé.