Votre guide pour perdre du poids rapidement

Quels sont les bienfaits de la marche nordique ?

Faire du sport, oui. Mais pas n’importe comment ni n’importe lequel. La marche nordique a le vent en poupe, c’est le moment de vous y mettre. Attention, la révolution nordique est en marche !
Ludique, conviviale et peu onéreuse, elle n’offre que des avantages. Et marcher, tout le monde sait faire. A condition de bien planter le bâton !

La marche nordique, un sport à la portée de tous qui conjugue bien-être et grand air !

Avancer… avec les bras

Cette activité en vogue, issue du ski de fond finlandais, se pratique en pleine nature, sur terrain plat (bord de mer, campagne…), les pentes escarpées étant réservées aux plus entraînés. La marche sollicite 90 % des muscles du corps. Elle se fait au rythme des bâtons. Légers (ils sont en carbone et absorbent en grande partie les vibrations), ils permettent de propulser le corps en avant et d’allonger la taille des foulées. Ils favorisent une bonne posture (le regard loin vers l’horizon) et offrent un soutien rassurant.

Travailler son planter de bâton

La technique est assez simple mais nécessite un peu d’entraînement. Le mouvement est ample : le bras, qui s’avance en même temps que la jambe opposée, est tendu devant soi. On le ramène au niveau du corps pour planter vigoureusement la pointe au sol, ce qui aide à se propulser et donne de la vitesse. Pendant ce temps, la main opposée relâche la poignée pour ramener le bâton vers l’avant grâce à la dragonne. Et ainsi de suite.

L’activité est plus physique que la marche traditionnelle : pour une même distance, la dépense énergétique est plus importante, car on fait davantage travailler les bras. Le cœur aussi est plus sollicité (+ 7 à 20 % de consommation d’oxygène).

La marche nordique, est-ce un sport ?

Avouons-le, à voir tous ces marcheurs avec leurs grands bâtons l’air pas du tout fatigués, laisse à penser qu’il s’agit d’une promenade de santé. Que nenni ! La marche nordique, il n’y a rien de plus sérieux : c’est une technique de marche fondée sur la propulsion. Ça n’a rien à voir avec la marche de randonnée où l’on se sert des bâtons pour s’équilibrer… Là, on se propulse en avant. C’est une technique facile mais qui répond à une gestuelle bien précise.

Est-ce un sport pour personnes âgées ?

Et là aussi, impossible d’échapper aux clichés. La marche nordique, c’est bien ces photos où l’on voit des couples de retraités radieux, cheveux gris, œil alerte, contents, certes, mais pas très jeunes non ?
C’est vrai que c’est un sport qui a eu cette réputation, mais le profil des adhérents a complétement changé ! Aujourd’hui, la marche nordique est pratiquée par toutes les catégories, tous les âges, et surtout le profil des marcheurs s’est considérablement rajeuni.

Vrai ou faux : la marche nordique, c’est bon pour les os ?

Vrai ! Lorsque l’on pratique cette activité, le corps est soumis à des micro-chocs. Pratiquée de façon régulière la marche nordique permet donc aux os de se renforcer naturellement et aussi de lutter contre l’ostéoporose.

Qu’est-ce qu’on fait travailler comme partie du corps ?

Qui dit sport dit corps de rêve/ Et la marche nordique, justement, fait travailler toutes ces parties du corps que nous, les femmes, rêvons de voir s’affiner. Ce que l’on ressent immédiatement, c’est le travail sur les muscles abdominaux, les fessiers, les cuisses et le haut du corps… et aussi, et c’est notamment ce qui intéresse les femmes, le travail sur les triceps (vous savez, ces fameux muscles du bras qui « pendouillent » !).
Comme cette activité implique une posture très redressée – on marche bien droit -, on ouvre la cage thoracique et on sollicite les muscles profonds du dos et les muscles abdominaux.

Est-ce que ça fait maigrir ?

N’y allons pas par quatre chemin : un sport nous plaît parce qu’il nous fait du bien, mais aussi parce qu’il nous rend plus svelte, plus tonique, plus beau quoi ! Pas de miracle, évidemment, vous n’allez pas fondre du jour au lendemain, mais quand même. Il faut savoir qu’avec une marche nordique, on estime que vous pratiquez un effort supérieur de 40 % à une marche classique. En fait, une bonne marche nordique équivaut à un jogging en douceur… car on répartit les efforts sur toutes les parties du corps. Avec l’aide des bâtons, on décharge le poids du corps sur les genoux et les hanches. Qui dit effort mieux répartit dit donc effort prolongé. Mais évidemment, si vous mangez un steak-frites à la fin de chaque marche, la perte de poids n’est pas garantie !

À quelle fréquence pratiquer ?

Bon allez, ça y est, je me lance. Mais au fait, la marche nordique, ça se pratique tous les combien ? Il faut que je bloque une journée par semaine ?
Sachez que ce qui compte c’est la régularité. Une fois par semaine pendant des mois, c’est toujours mieux que trois fois d’affilée puis plus rien pendant trois semaines ! Il n’y a pas de règle. À vous de trouver votre rythme.

C’est bon pour le moral ?

C’est désormais une certitude : pratiquer du sport nous aide à aller mieux dans nos têtes, à mettre de l’ordre, à y voir plus clair. Et avec la marche nordique, l’effet est découplé : quand on pratique un sport en plein air, on en ressort régénéré. C’est un formidable antistress : on réduit l’anxiété, le risque de dépression, on prend le soleil, on est dynamisé, c’est mieux que tous les sports en salle ! En plus, comme c’est un sport facile, on répartit l’effort sur tous nos muscles et, du coup, on n’a pas l’impression d’une activité éprouvante ; on marche deux heures sans s’en rendre compte, et à la fin on est encore plus fier de soi !

La marche nordique est conseillé à tous, y compris dans le cadre de certaines pathologies : arthrose (moins de contraintes sur les articulations grâce aux bâtons) sauf en cas de poussées inflammatoires, insuffisance respiratoire, Parkinson, après un cancer du sein…
Trouvez un club près de chez vous (il y en a 600) via la Fédération française d’athlétisme. Compter 90 à 300 euros l’année.

Laisser un commentaire

Avertissement

Seul un docteur en médecine a le droit d’établir un diagnostic et de prescrire des médicaments. Les conseils pour perdre du poids contenus dans ce site ne peuvent en aucun cas de substituer à la prescription d’un professionnel de santé.