Votre guide pour perdre du poids rapidement

Les Français accros aux régimes ?

Serions-nous tous obsédés par les régimes ? C’est en tout cas ce qui ressort de l’étude NutriNet-Santé. Les spécialistes tirent la sonnette d’alarme : stop, nous faisons n’importe quoi !

Les femmes sont plus préoccupées par leur poids que les hommes !Les résultats préliminaires de l’étude NutriNet-santé, tirés d’un panel de 105 771 Français participant à l’étude (les « nutrinautes »), sont impressionnants. Les français veulent maigrir, qu’ils soient adultes ou adolescents, hommes ou femmes, gros ou minces : 70% des femmes et 52% des hommes souhaiteraient peser moins. Qu’ils aient un poids normal ne change rien : 58% des femmes et 27% des hommes souhaitent malgré tout un poids inférieur.
Chez les femmes cette préoccupation débute très tôt : 36% ont fait leur premier régime entre 15 et 25 ans. Quant aux femmes qui affirment n’en avoir jamais fait de leur vie (nous en connaissons toutes), les chiffres ne confirment pas leurs dires : 87% d’entre elles ont suivi au moins un régime dans leur vie;

Plus on multiplie les régimes, plus on… grossit !

« L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) et la Haute Autorité de santé ont bien montré que les régimes répétitifs avaient des effets défavorables sur l’évolution du poids, explique le Pr Serge Hercberg, directeur de l’étude. La meilleure façon de prendre du poids, c’est de faire des régimes et de les répéter. »

Pour maigrir et rester mince à long terme, il faut… manger équilibré

« Quand on regarde l’efficacité des régimes à long terme, ceux qui privilégient le rééquilibrage alimentaire enregistrent les meilleures scores », constate Serge Hercberg. Ainsi, 76% des candidats à la minceur ayant suivi des recommandations nutritionnelles « générales » (type PNNS : Programme national Nutrition Santé, avec 5 fruits et légumes par jour, moins de graisses, de sucre et de sel, 30 minutes d’activité physique par jour) considérent leur régime efficace à long terme, avec un maintien de la perte de poids sur 6 mois.

La restriction ne paie pas

« Les moins bonnes performances sur le long terme sont observées pour les régimes restrictifs, surtout ceux basés sur des substituts de repas ou des produits diététiques », poursuit le Pr Hercberg.
Ainsi, 60% des personnes ayant basé leur régime sur ces ingrédients ont repris leur poids après 6 mois, tout comme 50% de ceux ayant suivi le régime Cohen, 48,6% de ceux ayant opté pour le régime Dukan, ou 42% des adeptes de la chrononutrition (réorganisation de l’alimentation en respectant notre horloge biologique).
Ceux qui suivent des régimes restrictifs sont aussi ceux qui bougent le moins : seules 37% des personnes suivant un régime Chrononutrition ont augmenté leur activité, et 39% de celles suivant la méthode Dukan. A l’inverse, 58% des personnes suivant des régimes basés sur des recommandations globales (PNNS) ont augmenté leur activité physique.

L’étude NutriNet-Santé continue et recherche des volontaires

Objectif : étudier les comportements alimentaires et les relations nutrition-santé.
Les critères pour participer : être agé de 18 ans et plus, accepter de répondre chaque année, et pendant 5 ans, à des questionnaires en ligne sur son alimentation.
Pour s’enregistrer : http://www.etude-nutrinet-sante.fr

Laisser un commentaire

Avertissement

Seul un docteur en médecine a le droit d’établir un diagnostic et de prescrire des médicaments. Les conseils pour perdre du poids contenus dans ce site ne peuvent en aucun cas de substituer à la prescription d’un professionnel de santé.